• Natalie Lo

Chirurgie de la cataracte et astigmatisme

Normalement, lorsque nous pensons aux chirurgies correctives des yeux, nous pensons à des choses comme le Lasik, qui corrige la myopie. En tant que personne atteinte à la fois de myopie et d'astigmatisme, je ne savais pas qu'il existait des options pour gérer l'astigmatisme par la chirurgie également. Cependant, grâce aux progrès modernes, il existe maintenant des techniques pour gérer l'astigmatisme pendant l'opération de la cataracte ! Ces opérations de correction de la vue se déroulent en trois phases : l'évaluation, le marquage et, enfin, l'opération elle-même.


https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fwww.ctvnews.ca%2Fhealth%2Feye-opening-pictures-shine-light-on-symptoms-of-astigmatism-1.4360754&psig=AOvVaw3GcNYduxMq7JOQZJvk3UTd&ust=1607291720875000&source=images&cd=vfe&ved=0CAIQjRxqFwoTCPi96LLqt-0CFQAAAAAdAAAAABAD


Au cours de la phase d'évaluation, le degré d'astigmatisme est mesuré afin d'établir le meilleur plan chirurgical pour ce patient. Divers scanners et technologies avancées, comme la réflectométrie optique à basse cohérence, sont utilisés pour scanner et mesurer le degré d'astigmatisme de chaque œil. La technologie de topographie cornéenne, qui évalue la surface de la cornée, est également utilisée. Ensuite, les yeux doivent être marqués afin que le chirurgien sache où couper. Pour cela, des outils tels que la technologie de guidage chirurgical SMI sont utilisés.

Il existe actuellement deux grandes options pour les techniques de chirurgie correctrice de l'astigmatisme : les PCRI et les toric IOL (implantation torique), qui sont parfois combinées. La PCRI, qui signifie Peripheral Corneal Relaxing Incision, est une incision plus large utilisée pour corriger l'astigmatisme. L'autre option, toric IOL (l'implantation torique), est un développement plus récent. Il s'agit d'une lentille intra-oculaire qui est placée dans l'œil pour corriger l'astigmatisme. Ces deux options ont une efficacité relativement égale, les IOL toriques étant un peu plus efficaces pour les niveaux d'astigmatisme plus élevés (supérieurs à 2,00).

Bien que ces méthodes soient extrêmement efficaces, on n'obtient pas une véritable indépendance vis-à-vis des lunettes (vision sans lunettes) ; les niveaux d'astigmatisme sont seulement réduits.

De plus, pour chaque degré de désaxement de la lentille torique IOL, la correction de la vision est réduite de 3,3 %. Espérons que le domaine de l'ophtalmologie développera bientôt de nouvelles techniques de chirurgie de la cataracte pour guérir définitivement les personnes astigmates.



Sources:

https://journals.lww.com/co-ophthalmology/Fulltext/2013/01000/Approaches_to_corneal_astigmatism_in_cataract.7.aspx?WT.mc_id=HPxADx20100319xMP

5 vues0 commentaire